Be Circular

/

Les Gastrosophes asbl

31/01/2019 | Les Gastrosophes asbl |

Statut juridique : asbl
Secteur économique : Alimentation
Année de création : 2017
Aides financières ou d’accompagnement :

Activité

Les Gastrosophes, traiteur circulaire et solidaire

La ligue des Gastrosophes crée un réseau de récupération alimentaire dans les magasins bio, transforme les produits dans le respect du bien manger pour que chacun goûte à ce plaisir essentiel !

En faisant appel aux Gastrosophes, vous contribuez à réduire le gaspillage alimentaire à Bruxelles, vous garantissez à vos convives un buffet inattendu et savoureux et votre soutien nous permet d’offrir des repas à ceux qui en ont le plus besoin 😉

Le Projet en Economie Circulaire

Les Gastrosophes, traiteur circulaire et solidaire.

Depuis 2016, les Gastrosophes créent un réseau de récupération alimentaire performant avec soin, transforment les produits récoltés avec passion et générosité, dans le respect du bien manger. Parce que tout le monde doit accéder à ce plaisir essentiel.

Nous récupérons les invendus alimentaires dans les enseignes biologiques de la capitale.

Ces produits sont frais, de qualité et toujours de saison. Sur la base de chaque collecte, nous élaborons des menus créatifs, d’inspiration gastronomique.

Enfin, nous proposons ces menus dans le cadre d’événements sociaux, culturels ou privés, prompts à provoquer la rencontre de publics de tous horizons.

Outre la mixité des publics, ces événements sont pour nous l’occasion de populariser les principes de l’économie circulaire: le recyclage des denrées, leur compostage, le partage du matériel, l’utilisation d’énergies renouvelables.

“Parfois c’est la rage de manger qui éclate tout à coup. Trop de conserves. Trop de pain. Trop d’impossibles et stériles excitations. Trop de ces restaurants que l’on ne peut s’offrir. Et toutes ces envies réprimées, ces élans étouffés. On lit les menus affichés. On s’en détourne. On fuit. On regarde en coin les attablés. Les bouffeurs et leurs femmes. On a faim. Pas la faim au sens strict, non. Pas celle physiologique, terrible et lancinante, de l’homme qui meurt de faim, non. Mais faim de luxe. Faim de relâchement. De laisser-aller. Faim d’oubli et de paix. Faim de satiété. Grasse, bienheureuse et animale »

Patrick Declerck, Les naufragés, avec les clochards de Paris

“Une pratique hédoniste, un désir politique, l’aspiration à une société harmonieuse dont la table fournirait le modèle.”

Michel Onfray, Le ventre des philosophes

 

Contact

Louise Hamel
Rue Lambert Crickx, 30, 1070 Anderlecht
les.hamel@gmail.com
coucou@gastrosophes.be
https://www.facebook.com/lesgastrosophes/

Articles

poster_Gastrosophes