[addtoany]

La Stratégie Régionale de Transition Economique : plan novateur de transformation de l’économie bruxelloise ?

13/12/2021 | La Stratégie Régionale de Transition Economique : plan novateur de transformation de l’économie bruxelloise ? |

Nous l’évoquions déjà il y a quelques mois dans un article consacré à la distinction entre la transition économique et l’économie circulaire, nous l’explorions ensuite de manière plus approfondie lors de la Semaine de la Transition Economique : de grands changements sur le plan économique se préparent dans les coulisses régionales. Depuis le début de la législature, et malgré la crise sanitaire, un maitre-mot anime la Région : la transition économique !

La SRTE : quèsaco ?

Si la SRTE s’établit bien sur base des accomplissements du Programme Régional d’Economie Circulaire (PREC), elle s’en distingue néanmoins par son ambition et sa portée. Alors que le premier programme s’axait spécifiquement sur le soutien d’entrepreneurs pratiquant l’économie circulaire, la stratégie constitue quant à elle un plan d’action global de transformation de l’économie, cherchant à inclure l’ensemble des acteurs et des secteurs de la région.

Pour ce faire, la SRTE se fonde sur deux principes majeurs :

La stratégie Go4Brussels 2030 prend un engagement fort vis-à-vis des entreprises : « l’objectif du Gouvernement est qu’à l’horizon 2030, seuls les modèles économiques exemplaires sur le plan social et environnemental bénéficient encore du soutien public régional ».

La SRTE a pour essence d’accompagner les entreprises dans ce cadre, avec la volonté d’être inclusive. La transition n’est pas perçue comme absolue mais comme progressive, avec des mesures allant du lancement d’une entreprise dans l’écogestion, jusqu’au changement complet d’un business model.

La stratégie servira donc à réorienter tous les instruments économiques de la région vers cette ambition d’une part, et à faciliter la transition des entreprises d’autre part.

Objectifs

De manière formelle, les 4 grands objectifs de la transition de l’économie bruxelloise sont formulés comme suit :

Thématiques

La stratégie s’organise en 10 volets :

  1. Accompagnements des entreprises : un ensemble de dispositifs d’accompagnements seront mis en place afin de favoriser la transition des entreprises, via le développement d’outils appropriés, le renforcement du soutien aux transitionneurs et le suivi de la progression des entreprises.
  2. Instruments économiques : la stratégie prévoit l’adaptation et le renforcement de l’offre de financements pour les entreprises qui font le choix d’entrer dans une démarche de transition économique.
  3. Production locale, logistique et accès aux ressources: un travail sur la production, la logistique, les ressources et les réglementations est effectué pour faciliter la transition des activités de production.
  4. Marchés publics durables et innovants : un volet de la SRTE est dédié à la transformation des pratiques dans le cadre des marchés publics, qui ont le pouvoir d’influencer l’économie et de soutenir les entreprises exemplaires.
  5. Digitalisation : la SRTE facilitera la digitalisation de tous les acteurs économiques de la région afin d’offrir un accès égalitaire pour tous au marché. Cette digitalisation est envisagée comme raisonnée, en privilégiant le collectif et l’open source.
  6. Innovation journey : la SRTE soutiendra l’innovation dans ses domaines prioritaires, à savoir l’économie circulaire, le digital et l’innovation sociale.
  7. Commerce : le pan de la SRTE dédié aux commerce s’attachera à la démocratisation de l’offre circulaire et durable et à la création d’une demande.
  8. Entreprenariat social et démocratique, et démocratisation des entreprises : la SRTE soutiendra l’entreprenariat à vocation sociale, ainsi que la transformation des formes de gouvernance en entreprise vers plus d’horizontalité.
  9. GoodFood : la stratégie prévoit des accompagnements et financements spécifiques pour la transformation des activités des commerçants bruxellois du domaine alimentaire.
  10. Commerce extérieur : le dernier volet de la SRTE s’attachera au commerce extérieur (exportation et importation) et au rayonnement de la région comme un territoire en transition, durable et exemplaire.

Après avoir été déterminées par le gouvernement régional, ces 10 thématiques ont fait l’objet d’un travail approfondi de développement et de planification par des groupes de travail depuis le début de l’année 2021. Les 4 administrations régionales porteuses de la stratégie (Bruxelles Environnement, Bruxelles Économie et Emploi, hub.brussels et Innoviris), ont formé et animé ces groupes de travail, en collaboration avec des groupes d’experts, des entreprises et organisations concernées par les thématiques et des partenaires sociaux, dans un effort de co-construction collective de la stratégie.

Les groupes de travail sont actuellement en train de boucler leurs dossiers et la stratégie sera présentée au gouvernement et adoptée d’ici la fin du mois de mars 2022.

Envie d’en savoir plus sur la construction de la stratégie et sur ses différentes thématiques ? Consultez la présentation donnée par les administrations porteuses de la stratégie à ce sujet lors du colloque « L’économie de demain » du 23/11 dernier en suivant ce lien.

La suite de l’aventure SRTE sera à découvrir dès l’adoption de la stratégie au printemps prochain. De nombreux événements seront organisés afin de présenter les mesures exactes de la stratégie et d’offrir à tous les acteurs régionaux la possibilité de prendre part à la transition régionale.

Ensemble, façonnons l’économie régionale de demain ! 

Envie de suivre les actualités liées à la SRTE ? Abonnez-vous à la mailing list de la transition : https://www.economictransition.brussels/contact