Be Circular

Commerces

Zéro déchet : les outils-clés pour commerces alimentaires et Horeca bruxellois

09/10/2019 | Zéro déchet : les outils-clés pour commerces alimentaires et Horeca bruxellois |

Le mouvement zéro déchet est en plein croissance.En 2015, il n’y avait qu’une dizaine de commerces en vrac en Belgique : aujourd’hui, on en compte plus d’une centaine dans le pays. Prenez comme exemples les magasins bruxellois qui se multiplient : Marché bio des Tanneurs, Roots Store, The Barn, BEES Coop, SuperMonkey, färm, Day-By-Day,…

La tendance au ‘zéro déchet’ s’est accrue avec la demande grandissante des consommateurs qui ont envie de réduire leur impact sur l’environnement chacun à leur échelle. Les règlementations de plus en plus poussées en matière de prévention de déchets – au niveau européen, régional, et même communal – se multiplient pour accélérer le changement des pratiques du secteur alimentaire (retrait du marché des objets plastiques à usage unique et des sacs plastiques jetables, etc.). Aujourd’hui, tout commerçant ou Horeca fait face à l’enjeu d’évaluer l’impact écologique et économique de l’emballage de ses produits ; chacun doit se positionner vis-à-vis de sa clientèle et de la concurrence. À leur échelle, les commerces alimentaires et les Horeca peuvent participer activement aux changements imposés par l’urgence climatique.

Les 3 avantages principaux du zéro déchet pour un commerce alimentaire et un Horeca :

1.Anticiper la règlementation et la tendance sectorielle

Depuis le 1erseptembre 2018, l’usage de tous les sacs en plastique à usage unique de moins de 50 microns sont interdits (les sacs de caisse ainsi que les sacs utilisés pour les produits en vrac). Les sacs en plastique à usage unique composé de 40% et 60% de matériaux biosourcés et compostable à domicile sont également proscrits progressivement. La directive européenne « Plastiques à usage unique », adoptée en décembre 2018, vise à interdire une dizaine de catégories de produits à usage unique et le matériel de pêche qui représentent ensemble 70% des déchets marins retrouvés sur les plages européennes.

2. Réduire son impact sur l’environnement et ses coûts

Par exemple, proposer l’utilisation des sacs et contenants réutilisables à vos clients – pour qu’ils puissent faire leurs courses en vrac, réutiliser leur lunchbox, etc. – permet de réduire considérablement les déchets d’emballages jetables qui encombrent les poubelles de vos clients et les vôtres. De plus, vous évitez les coûts liés à l’achat de sacs ou contenants jetables : vos clients paient uniquement les produits achetés, il n’y a plus de surcoût lié à l’emballage.

3. Améliorer son image et fidéliser ses clients

Proposer des sacs et contenants réutilisables à vos clients permettra de les sensibiliser à la réduction des déchets générés par ses achats quotidiens. En outre, la vente de produits en vrac et l’utilisation de contenants réutilisables créent une atmosphère conviviale et favorise le contact avec les clients. De plus en plus de consommateurs cherchent à réduire leur production de déchets et sont à la recherche de magasins qui peuvent les fournir des produits en vrac sans emballages. En proposant des produits en vrac, vous attirerez cette clientèle en forte croissance qui se trouvera fidélisée à votre établissement.

Sur base de ce constat, Bruxelles Environnement a lancé fin 2018 un appel à projets pour soutenir les pratiques zéro déchet au sein des commerces alimentaires et Horeca bruxellois. Les lauréats bénéficient d’un soutien technique, financier et de la visibilité au grand public. Parmi 51 candidatures reçues, des projets variés répondant aux défis zéro déchet de 12 commerces alimentaires et Horeca ont été retenus

Bruxelles Environnement met également en place des outils dédiés aux commerces alimentaires et aux HorecaUne douzaine de fiches-conseils ont été développées par des experts pour répondre aux enjeux spécifiques de ces pratiques pour ces 2 secteurs: utilité économique et environnementale des pratiques zéro déchet, références de fournisseurs, outils de communication au client, conseils pour la mise en œuvre,…

Les bonnes pratiques zéro déchet pour commerces alimentaires

Les bonnes pratiques zéro déchet pour Horeca

Mes boissons zéro déchet

Mes plats, lunchs et snacks zéro déchet

Le premier pas le plus simple pour un commerce ou Horeca en route vers le zéro déchet est de proposer aux clients d’apporter ses propres contenants pour venir faire ses courses ou acheter ses plats, fromages ou viandes à emporter. Placez un sticker « contenants bienvenus »à l’entrée de votre établissement et sur vos outils de communication web et papier. Contactez Zero Waste Belgium via stickers@zerowastebelgium.orgpour vous inscrire et obtenir l’autocollant.

L’étape suivante est de vendre des contenants réutilisables adaptés aux différents types de produits que vous vendez avec lesquels le client peut revenir se servir lors de son prochain passage (le client nettoie lui-même ses contenants). 

Pour inciter le client à revenir avec son contenant, vous pouvez lui offrir une réduction sur ses achats. Pour faciliter d’avantage la démarche zéro déchet à vos clients, vous pouvez également mettre en place un système de consigne sur vos contenants vendus. Ceci nécessite d’investir dans un lave-vaisselle industriel et prévoir du personnel pour le nettoyage des contenants conforme aux normes AFSCA. Vous pouvez également sous-traiter ce nettoyage en dehors de votre établissement, ce qui impliquera par contre une logistique de transport plus conséquente ainsi que de coûts supplémentaires. 

Rendez-vous sur la page de l’Appel à projets « Horeca et Commerces alimentaires Zéro déchet »pour découvrir les projets lauréats 2018 et les fiches-conseils sur les bonnes pratiques zéro déchet développées par Bruxelles Environnement.

Contactez le facilitateur commerces alimentaires et Horeca zéro déchet de Bruxelles Environnement – zerowasteretail@environnement.brussels– pour toute question sur votre projet de réduction de déchets d’emballage