Be Circular

Aides économiques indirectes

Qui sont les lauréats greenlab 2017 ? Ça vous tente ?

27/11/2017 | Impulse |

Le mardi 10 octobre dernier, malgré la grève nationale et les intempéries, la salle est comble et l’ambiance est électrique dans la grande salle évènementielle de la Banque Triodos : des entrepreneurs bouillonnants d’idées innovantes se retrouvent pour présenter leur projet durable face à un public d’amis, d’experts et de journalistes. Parmi les finalistes, il y a 68 % de femmes et la majorité ont moins de 30 ans.

Sur les 49 candidatures reçues pour la 6ème édition du greenlab, 15 projets ont suivi l’entièreté du programme d’accompagnement, constitué de 20 sessions aux thématiques entrepreneuriales durables diverses en présence de coaches et d’experts sectoriels. Les finalistes ont défendu leur projet devant un jury composé de quatre professionnels issus du monde de l’entrepreneuriat :

Quels sont les projets récompensés ?

Le lauréat du prix greenlab.brussels est le projet Box Bunny, porté par Alice Conquand, Coline Thomas, Amélie Mertens et Ludovic van Laethem. Ils proposent une livraison de pique-niques aux enfants directement dans leur école, le but étant d’améliorer l’alimentation de ces derniers et d’offrir une aide aux parents qui n’ont pas toujours le temps de préparer les tartines de leurs petits bouts.

Box Bunny a également une mission de sensibilisation et propose des fiches de recettes, des activités pour les enfants durant les vacances scolaires, des ateliers culinaires, des fêtes d’anniversaire gourmandes et ludiques,… « L’idée est vraiment de sensibiliser les parents aux bienfaits d’une alimentation saine et en même temps d’expliquer aux enfants ce qui se trouve dans leur jolie boîte », expliquent Alice et Coline.

Le jury a décidé d’attribuer le prix greenlab à Box Bunny pour sa belle progression durant le programme, son fort potentiel de création d’activité à court et moyen terme ainsi que l’engagement et la complémentarité de l’équipe. Alice, Coline, Amélie et Ludovic gagnent ainsi 3 mois de loyer dans l’incubateur Greenbizz, une entrée au forum Be Angels ainsi qu’un accompagnement soutenu par l’équipe greentech pendant 1 an.

Le prix de la banque Triodos a été attribué au projet Fais-le toi-même (FLTM), porté par Elise Boon et Lucie Laffineur qui, depuis un an déjà, mettent à disposition du public un atelier partagé dans un espace ouvert à tous et avec plusieurs avantages comme l’accès à des machines, l’accompagnement par des professionnels ou encore des cours collectifs.

« Le projet vise à promouvoir l’émancipation des artisans et des métiers créatifs. Grâce à cet espace, les personnes peuvent laisser libre cours à la créativité, profiter d’outils de qualité et de matériel durable. En plus, grâce aux cours collectifs, le savoir-faire manuel est partagé », expliquent Elise et Lucie.

Et ce n’est pas tout, d’autres participants de l’accélérateur ont déjà eu recours à FLTM pour décorer leur boutique ou organiser des ateliers. « C’est un des principaux avantages de ce programme : nous sommes accompagnées pendant 6 mois par de vrais experts et en même temps nous rencontrons d’autres futurs entrepreneurs avec qui monter des collaborations », précisent les porteuses du projet.

Eva Wirtz et William Barrault de la banque Triodos ont souligné leur grand potentiel d’impact durable ainsi que la duplicabilité du projet. Elles repartent donc avec un chèque de 2500 euros qui leur permettra notamment d’acheter de nouvelles machines et d’étoffer leur offre de cours collectifs.

En ce qui concerne le prix du public, c’est la première année où les personnes présentes dans la salle n’ont pas réussi à trancher… Et ont voté pour deux projets ex-aequo, tous les deux autour du café : le Boentje Café et Mon Cafetier.

Le Boentje Café est le premier coffee house zéro déchets de Bruxelles, qui verra le jour en décembre sur la Place Colignon à Schaerbeek. Une idée des deux copines et colocs Sandrine Belgrado et Victoria Lavenne. Le choix de l’emplacement n’est pas anodin et a pour objectif la redynamisation de ce quartier à l’ambiance familiale et en plein essor. Les Schaerbeekois pourront y déguster des boissons chaudes, des petits plats ainsi que des pâtisseries et autres en-cas gourmands. Les fournisseurs seront strictement locaux, les objets de déco seront issus de la seconde main et toute la vaisselle suivra sur un système de consignes afin d’éviter le plastique et autres déchets. Enfin un bar qui s’inscrit pleinement dans l’économie circulaire !

Le second projet qui a fait l’objet d’un coup de coeur du public concerne directement le café. En réaction à l’utilisation de capsules de café néfastes pour l’environnement, Mon Cafetier a décidé de réagir et propose un service de livraison de graines de café torréfiées de façon artisanale et de location de machines à café pour les petites entreprises et les particuliers à un prix réduit équivalent au prix des capsules jetables. Le concept s’inscrit dans l’économie de la fonctionnalité qui consiste à vendre l’usage d’un bien matériel au lieu de vendre la propriété du bien lui-même, le but étant d’avoir la valeur d’usage la plus élevée possible pendant le plus longtemps possible, tout en consommant le moins de ressources matérielles et d’énergie possible.

Nouvel appel à candidatures

Ces aventures entrepreneuriales vous ont donné envie de lancer votre propre projet durable ? Alors, ne perdez pas de vue le prochain appel à candidatures pour la 7ème édition du greenlab : rendez-vous du 23 octobre au 11 décembre pour trouver toutes les informations et vous inscrire sur greenlab.brussels.

Plus d’information : www.greenlab.brussels