Be Circular

Bruxelles construit l’économie circulaire !

28/05/2018 | Bruxelles construit l’économie circulaire ! |

A Bruxelles, le secteur de la construction dégage annuellement 628 000 tonnes de déchets dont 91% sont recyclés. Un chiffre positif certes mais il reste encore beaucoup de travail pour développer un recyclage à haute valeur ajoutée (upcycling), ainsi que le réemploi des matériaux.

Comment encourager le secteur de la construction à adopter les principes de l’économie circulaire ?

Collaboration

Parmi 13 mesures spécifiques au secteur de la construction, la « Plateforme des Acteurs pour le Réemploi des éléments de construction » est un lieu unique d’échanges et de synergies entre acteurs. La plateforme fait réfléchir des professionnels du bâtiment, des chercheurs, ou encore des agents de la fonction publique. Ils le font autour de pratiques, de collaborations à mettre en place, et d’obstacles à surmonter pour développer la filière de la construction circulaire.

Formation mobilisatrice

La construction circulaire passe également par la formation. Ainsi, deux projets pilotes à visée pédagogique ont vu le jour : BRIC, un bâtiment montable-démontable, et MØDÜLL, un bâtiment transportable/démontable, recyclable et autonome. Au total, 253 élèves conçoivent des modules en adéquation avec les usages de la construction circulaire. En somme, un apprentissage concret pour les futurs professionnels de la Région !

Les prémisses d’un parc immobilier circulaire

Des chantiers circulaires fleurissent dans toute la Région bruxelloise. Par exemple, le chantier Deswaef vise à rénover un centre culturel à travers des éléments de construction gardés intacts et d’autres récupérés grâce à une plateforme de ressourcerie communautaire. Dans le même temps, les installations propres au chantier sont partagées avec un autre voisin.

Le projet Debatty, Julien Willem est un bâtiment situé à Anderlecht. Il comprend 80 logements, dont 52 logements sociaux, avec une crèche, un parc et divers équipements. L’entreprise de construction, Gillion Construct, a adopté les principes de l’économie circulaire en amont de ce projet : elle a conservé le bâti existant, récupéré des planchers en béton, du carrelage, et 1500 m2 de parquet. Elle a également remis à neuf beaucoup des cages d’escalier et 200 portes de caves. En somme, l’entrée de matériaux neufs sur le chantier a été limitée, au profit de l’upcycling et du réemploi des matériaux.

La construction circulaire d’ici 2050

Le secteur de la construction a déjà entamé sa mutation vers l’économie circulaire et va encore la poursuivre… Bruxelles construit ses objectifs à l’horizon 2050. La vision à long terme est la conservation et non la démolition des bâtiments et des matériaux, la constitution d’une banque de matériaux ré-employables, la minimisation et valorisation des déchets de construction et de démolition.

Vous souhaitez apporter vos idées et construire Bruxelles de demain ?

A lire : Le secteur de la construction à Bruxelles – Constat et Perspectives : vers une économie circulaire, 2018.