Be Circular

Du réemploi pour la première fois – Le projet Clos Dupont, Stelian Pestritu

16/09/2018 | Du réemploi pour la première fois - Le projet Clos Dupont, Stelian Pestritu |

 « Une démarche de réemploi initiée d’emblée par l’architecte et finement réalisée par l’entrepreneur d’Eco Construct Group, Stelian Pestritu. Pour le projet de l’extension de cette maison unifamiliale Clos Dupont, la circularité a été abordée de manière globale. « 

D’où est venue l’idée d’utiliser des briques de réemploi ? 

Stelian Pestritu – La volonté initiale est venue de l’architecte du projet, Sophie Boone de VLA-Architecture. Nous avons d’abord voulu réutiliser les briques de l’annexe que l’on allait détruire. Nous n’en avions cependant pas suffisamment pour construire le mur de parement de la nouvelle extension. On a donc comblé le besoin en achetant d’autres briques de réemploi. 

Vous avez donc utilisé deux types de briques différents… 

Trois en réalité. Au départ, il y avait donc les briques récupérées in situ et un impératif : en trouver d’autres ayant la même hauteur car nous voulions appareiller l’ensemble sur un même mur. Nos clients ont choisi deux types de briques Klampsteen speciaal datant des années 60-70, deux couleurs et longueurs différentes. L’architecte a imaginé un calepinage particulier pour éviter tout problème avec les joints verticaux. Les vieilles briques étant plus irrégulières, les joints horizontaux, posés en creux, ont dû être plus épais afin de rattraper les différences de niveau. Nous avons eu peur du temps et du surcoût lié au nettoyage des briques mais finalement, ça n’a pas posé de souci. 

Avez-vous rencontré des difficultés sur ce chantier ? 

Pour des raisons environnementales et économiques, les maîtres d’oeuvre ont gardé leurs anciens châssis bois. Cela nous a obligés de travailler à l’envers. En général, on fait les baies puis on passe la commande des châssis pour qu’ils s’intègrent parfaitement. Ici, nous avons dû directement dimensionner les baies correctement. Un moment délicat car un store et un système de ventilation ont également été ajoutés au-dessus des châssis. 

Aviez-vous déjà suivi ce type de chantier auparavant ? 

J’ai treize ans de métier mais non, pratiquer l’économie circulaire était une première pour moi. Intégrer à ce point le réemploi est une réelle innovation. L’approche a vraiment été globale. Les connexions faites entre l’extension et l’ancienne structure ont par exemple été conçues pour permettre une déconstruction future plutôt qu’une démolition. 

Avez-vous des conseils à donner pour mener à bien un projet de la sorte ? 

Il faut être malléable et instaurer une bonne communication avec l’architecte et les maîtres d’ouvrage.